La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
  • Charger l'image dans la galerie, La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
  • Charger l'image dans la galerie, La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
  • Charger l'image dans la galerie, La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
  • Charger l'image dans la galerie, La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon
  • Charger l'image dans la galerie, La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon

La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon

Prix normal
$21.00
Prix réduit
$21.00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 

La femme la plus dangereuse du Québec: d'après Josée Yvon,  Dany Boudreault, Sophie Cadieux, Maxime Carbonneau (2019)

Josée Yvon (1950—1994) a créé une des œuvres les plus saisissantes de la littérature québécoise. Ses textes hybrides font le portrait affectueux et révolté de personnes marginalisées — prostituées, danseuses, travesties, violées.

La femme la plus dangereuse du Québec se nourrit non seulement de ses recueils et récits, mais aussi du contenu des vingt-quatre boîtes de son fonds d’archives. À l’instar de Yvon, adepte du collage et de la confusion des voix, Boudreault, Cadieux et Carbonneau ont profané, déboulonné, rabouté livres et archives en tous genres, et y ont fondu leur propre point de vue.

Ode théâtrale mêlant documentaire et poésie, la pièce repose sur un triangle tragicomique : la Femme a lu tout Yvon; l’Autre Femme en a entendu parler; l’Homme préfère l’œuvre de Vanier. Au centre de ce jeu se voit ravivée la figure lucide et brutale, multiple et irrésolue de Josée Yvon.

Josée Yvon